Revenir au menu Terre Sainte 2015

Canyon d'Ein Avdat, le site archéologique d'Avdat, la localité de Mitzpe Ramon et un panorama sur le désert de Tzin.

Sur le chemin d’Ein Avdat, nous avons découvert un paysage stupéfiant. Véritable oasis au milieu du désert, la source est la preuve que l’eau donne la vie. Comme l’eau a jaillit lorsque Moïse l’a frappé de son bâton (Ex 17,5-8) elle jaillit de la montagne et donne naissance à des flots de vie.

Du temps du Christ, l’oasis n’était pas le seul lieu habité du désert. La civilisation Nabatéenne avait construit une route commerçante le traversant. Des villes fortifiées accueillaient les voyageurs et leurs ruines sont encore visibles de nos jours. Nous avons visité les vestiges d’Avdat et célébré la messe dans les restes de l’église Byzantine.

Dans le désert on peut louer Dieu en pleine nature, sans le toit d’une église au-dessus de nos têtes. Comme Jésus l’a annoncé à la Samaritaine (Jn 5, 21-25), ce lieu nous rappelle que nous n’avons pas besoin de lieu fixe pour adorer le Père « en esprit et en vérité ». C’est ce mystère du désert qui en fait son charme.

groupe de pèlerins Canyon d'Ein Avdat oasis ustensiles de messe

Revenir au menu Terre Sainte 2015

Après une soirée à la maison St Michel à Pau à la découverte de Ste Mariam, les 15 pèlerins du diocèse sont sur le départ pour la Terre Sainte. Destination Toulouse puis Istanbul et enfin Tel-Aviv... Nous « emportons » dans nos bagages toutes les personnes qui nous ont confié des intentions de prières.

sac de randonnée et passeport guide de pelerinage en Terre Sainte le groupe de pelerins les pèlerins à l'aéroport

Retrouvez ici le parcours au jour le jour de cette édition 2015 du pélé en Terre Sainte vécu par les étudiants et jeunes pros du diocèse de Bayonne. Au programme : marche au désert du Néguev ; découverte de la Galilée, avec son lac, sa ville de Nazareth et ses chrétiens palestiniens ; visite de Bethléem et de Jérusalem, sur les pas du Seigneur dans sa Passion et sa Résurrection.

On est sur le départ vers Tel-Aviv...

Le désert avec le Christ

Désirer, avoir soif de Dieu

Les nouvelles d'une jeune de notre diocèse qui enseigne le français à Ramallah avec la DCC

Bonjour à tous !

Enfin, je me décide à prendre quelques instants pour vous écrire et croyez-moi, cette fois-ci, vous allez être surpris ! Il s’est passé tellement de choses depuis mon dernier courrier en février que je ne sais pas vraiment par où commencer…

Alors en février, mes élèves et moi avons travaillé très dur pour la préparation au DELF (célèbre diplôme d’étude de la langue française). Les jours s’enchainaient à vitesse grand V. Après le travail, je ne manquais aucune occasion de retrouver mes amis volontaires et autres copains à Ramallah ou ailleurs en Palestine.

Et puis, en mars, une très mauvaise nouvelle est venue perturber mon quotidien : ma famille m’a contacté pour m’annoncer que mon père était en fin de vie. Je le savais malade depuis le mois d’août dernier mais je pensais qu’il s’en remettrait. Or, cette fois-ci, la maladie a été la plus forte. Ainsi, il y a deux mois jour pour jour (le 17 mars) mon papa est décédé. Grâce aux sœurs et à la DCC, j’ai pu rentrer à temps pour échanger quelques mots avec lui et passer une belle après-midi avec lui, ma mère et tous mes frères et sœurs. Ainsi va la vie. Son heure était arrivée. Je prie simplement pour qu’il ait trouvé le repos éternel auprès de Dieu. Je profite donc de ce courrier pour remercier tous ceux et celles qui m’ont apporté leur soutien dans cette difficile épreuve.

Après ces instants difficiles, j’ai pu rester encore quelques semaines à Domezain afin de profiter un peu de ma famille et de reprendre des forces pour aller vers la fin de mon volontariat.

Le 15 avril, j’ai donc pris l’avion qui me ramenait en Terre promise. À l’aéroport, mes deux copines Béa et Perrine m’attendaient. À Ramallah, j’ai vraiment été accueillie avec une grande bienveillance. J’avais quitté la Palestine de manière un peu précipitée alors tout le monde s’inquiétait pour moi. Et puis, la vie a repris son cours petit à petit. Pas le temps pour moi de trop réfléchir car les épreuves du DELF ont commencé directement. Durant mon absence, Hanine, une jeune palestinienne m’avait remplacé. Elle avait fait un travail remarquable ! Pendant deux semaines je n’ai pas vu le temps passé ! J’ai aussi retrouvé tous mes amis pour plusieurs soirées mémorables !

Voir le formulaire de
demande d'inscription
en bas de page.

Le pèlerinage Terre Sainte 2015 pour les jeunes du diocèse de Bayonne aura lieu du lundi 20 juillet au vendredi 31 juillet.

Le report de ce pèlerinage de l’été 2014 à 2015 a pour conséquence que l’organisation est désormais uniquement diocésaine. L’équipe d’animation a pris les options suivantes pour les inscriptions :

  • Priorité est donnée aux inscrits de l’été 2014 pour partir l’été prochain
  • Les inscriptions sont ouvertes plus largement aux 18-30 ans (étudiants et jeunes pros) / Date limite d’inscription : 18 avril 2015
  • Pour notre groupe diocésain, le montant du pèlerinage est de 950 €. Le coût réel étant de 1225 €. C’est avec l’aide de l’association diocésaine que ce prix de 950 € peut être proposé. Le paiement se fait en trois fois : 350 € (avant le 27/03), 300 € (avant le 24/04), et solde (300 €) (avant le 22/05).

Pastorale des Jeunes et des Vocations
Diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron

logo pastojeunes64

9 place Mgr Vansteenberghe
64100 Bayonne
France

06 76 13 52 43
Formulaire de contact

OUTILS

Copyright © 2018 La Pastorale des Jeunes du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron. Tous droits réservés.
Mentions Légales | Données personnelles | Crédits