Pastorale des Jeunes en Doyenné

Iban (28 ans) demeurant à Bayonne est un jeune de notre diocèse qui part en mission à l’étranger en tant que volontaire en ce mois de septembre. Comme Anne (31 ans), dans un précédent interview, Iban a longtemps mûri sa décision avant de pousser les portes de l'organisation qui l'envoi loin de chez nous.

Iban
Iban, volontaire pour une mission au Pérou (photo Crusson / SUD OUEST)

Le 4 juillet dernier, ils ont organisé, accompagnés de leurs amis, une marche d’action de grâce de Pau à Lourdes pour confier leur aventure à la Vierge Marie. Ce fut aussi l’occasion pour eux de passer une belle journée ensemble avant leur départ et ainsi nous faire partager leur projet. A travers ces interviews nous essayons d’en savoir plus sur eux, et de connaître leurs motivations.
Propos recueillis par Julianne pour la Pastorale des Jeunes du diocèse de Bayonne.

Julianne — Comment as-tu été tenté par l’aventure missionnaire ?

Iban — Être tenté par l'aventure missionnaire, c'est d'abord être sensible aux témoignages d'autres volontaires et d'amis. On se dit : « pourquoi pas moi ? ».
C'est aussi sur une démarche de Foi que se base cet engagement : il ne s'agit pas pour moi de partir à l'étranger uniquement pour le dépaysement. Par ailleurs, je ne souhaitais en aucun cas effectuer une pause dans ma vie personnelle et professionnelle par une année sabbatique ou un « tour du monde ».
Il était alors évident pour moi de partir avec un mouvement de coopération d’Église, qui permettrait à la fois une rencontre de l'Autre dans sa diversité et sa richesse humaine et culturelle ; qui permettrait d'entrer de plein-pied dans la nouvelle évangélisation, d'« aller sans peur servir », comme nous l'a demandé le Pape François lors de la messe finale des JMJ de Rio en 2013.
Enfin, je souhaite que la période de volontariat soit pour moi un moment de discernement sur mes choix de vie, un espace et un temps de liberté pour décider, loin de toute contingence matérielle et occidentale, avec l'aide de l'Esprit Saint et des personnes que je rencontrerai.


Temps de préparation des jeunes volontaires INIGO avant leur mission (vidéo INIGO)

Julianne — Comment as-tu organisé ta mission ?

Iban — J'ai choisi de partir en volontariat international avec INIGO, qui est le service jésuite du volontariat international. Tout d'abord parce que j'avais entendu parler de cet organisme par un autre jeune du diocèse qui avait effectué une période de coopération avec les jeunes volontaires Ignatiens (JVI, ancien nom d'INIGO). Ensuite parce qu'il m'a semblé que la Compagnie de Jésus était un bon lieu de discernement par la façon dont les jésuites ont d'aborder l'évangélisation et l'accompagnement spirituel et l'aide au discernement, ainsi que la liberté de chacun dans sa décision. J'éprouve une certaine sensibilité à la spiritualité développée par St Ignace de Loyola, qui a été confirmée par une retraite autour de ses exercices spirituels. Le plus du volontariat avec INIGO est l'accompagnement spirituel dont je bénéficierai, grâce à la présence de Jésuites sur mon futur lieu de mission.

groupe de jeunes
Les jeunes volontaires INIGO pendant leur temps de préparation (photo INIGO)

Julianne — Combien de temps pars-tu ? Où vas-tu ? Quelle sera ta mission ?

Iban — Je pars pour une durée d'un an, renouvelable dans la limite d'un total de 2 ans de volontariat. Mon pays de mission sera le Pérou et mes lieux d'exercice de volontariat seront les villages d'Ocongate et de Marcapata, situés à 2-3h de Cuzco, capitale de l'ancien empire inca. Je serai chargé de projet éducatif et social, auprès d'un foyer qui mène à Ocongate, des actions auprès de 40 adolescents d'un internat et de 12 orphelins et qui distribue chaque jour des centaines de repas aux personnes nécessiteuses. J'aurai à mener les actions du programme pastoral : activités culturelles, musicales, catéchétiques. J'aurai également à relancer l'activité du foyer de Marcapata, en sommeil depuis quelques temps.

Julianne — D’où te vient cette soif d’« aide à l’étranger » ?

IbanJe suis d’accord avec Anne, en effet il faut savoir parfois « quitter son père et sa mère » comme nous dit l’Évangile pour aller vers l’Autre. Bien sûr, l’Autre peut-être tout proche, dans nos rencontres quotidiennes par exemple. Mais il me semble encore plus vrai de voir l’Autre dans une culture totalement différente, comme pour mieux se retrouver dans sa propre personnalité, sa propre histoire et la profondeur de sa Foi.

Julianne — Quels sont tes attentes? Ton espérance sur cette mission ?

Iban — De cette expérience, j'attends bien sûr d'abord un enrichissement personnel, autour de la rencontre interculturelle : on a tellement de choses à apprendre de l'Autre... Je vais découvrir un nouveau pays, un nouveau continent et cela n'est pas négligeable en volontariat ! Ensuite, bien sûr, j'attends de cette mission qu'elle m'enrichisse au niveau de ma Foi : les multiples temps de rencontres, de prières, de célébration et d'accompagnement spirituel seront pour moi un véritable cadeau de Dieu ! J'essaierai de mettre mes compétences au service de la paroisse et apporter humblement quelques saveurs du Pays basque dans la liturgie locale... Enfin, j'attends de cette période de volontariat que Dieu me conduise là où il le voudra, en me laissant porter par les différents signes qu'il me donnera.

Julianne — Un mot pour décrire l’état dans lequel tu es à quelques semaines du départ ?

Iban — A quelques semaines du départ, je suis serein sur la mission, je sais que je serai très bien accueilli par le Père Antonio Maria et la communauté chrétienne locale. J'ai encore beaucoup de choses à faire sur le plan administratif et médical, mais tout suivra son cours, j'en suis sûr ! L'essentiel pour moi est de profiter pleinement des derniers jours en Pays basque, avec mes amis et de prier pour l’Église qui m'accueillera et pour tous les volontaires qui quittent leur maison pour d'autres cieux.

Nous souhaitons à Anne et à Iban une très belle et enrichissante mission tant sur le plan personnel que spirituel. Nous vous accompagnerons de nos prières, Anne, à Madagascar et, Iban, au Pérou.
Nous vous remercions pour cet entretien, en espérant avoir de vos nouvelles très prochainement.

Lire également l'interview d'Anne.

Liens utiles

Le blog d’Iban au Pérou
Le blog d’Anne à Madagascar
L'article consacré à Iban dans le journal Sud Ouest
INIGO, le service jésuite du volontariat international
La DCC, une ONG catholique de développement

LivretPrier pour les
VOCATIONS

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

Événements organisés ou proposés par la Pastorale des Jeunes et des Vocations

Journée Diocésaine des 4e / 3e 2019 à Hasparren
Pour les collégiens en 4e et 3e
« L’amour : une énergie renouvelable »
Le samedi 7 décembre 2019 à Hasparren
WE d'enracinement spirituel « Samuel » (garçons)
Collégiens et lycéens
14 et 15 décembre 2019
Lieu à définir.
Rencontre européenne de Taizé
Pour les lycéens, étudiants et jeunes pros
Du samedi 28 décembre au mercredi 1e janvier
à Wrocław (Pologne)
WE d'enracinement spirituel « Fiat » (filles)
Collégiennes et lycéennes
15 et 16 février 2020
Lieu à définir.
WE d'enracinement spirituel « Samuel » (garçons)
Collégiens et lycéens
15 et 16 février 2020
Lieu à définir.
Journées Diocésaines des Jeunes (JDJ) 2020
Pour les lycéens, étudiants et jeunes pros
Le WE des Rameaux 2020
Convergence de pèlerinages des aumôneries vers la côte basque!
Ecclesia Jeunes Pros
Pour les jeunes pros
8, 9, 10 mai 2020
à Lyon
Journée portes-ouvertes au Grand séminaire de Bayonne
Tout âge
16 mai 2020
JMJ 2022 à Lisbonne (Portugal)
Pour les lycéens, étudiants et jeunes pros
Été 2022

Pastorale des Jeunes et des Vocations
Diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron

logo pastojeunes64

9 place Mgr Vansteenberghe
64100 Bayonne
France

06 76 13 52 43
Formulaire de contact

OUTILS

Copyright © 2019 La Pastorale des Jeunes et des Vocations du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron. Tous droits réservés.
Mentions Légales | Données personnelles | Crédits